Vous êtes ici : conseil-adwords.fr » Conseil Adwords: Confirmé » Conseil Adwords: Se placer sur une marque concurrente

Conseil Adwords: Se placer sur une marque concurrente

Marque Concurrente

La tentation de se placer sur une marque concurrente

Quel est l’intérêt de se positionner sur la marque d’un concurrent ? Quels sont les résultats attendus ? Est-ce que se positionner sur la marque d’un concurrent est autorisé ? Quels sont les risques sur le plan légal ?

Voici plusieurs questions que vous vous posez peut-être. Les conseils qui vont suivre vont vous permettre d’y voir plus clair et de prévenir les risques de cette stratégie.
Et même si vous n’avez aucune intention de vous positionnez sur une marque concurrente, il est toujours intéressant de savoir comment réagir lorsqu’un annonceur dans votre domaine décide de se placer sur la vôtre.

Ai-je le droit d’acheter la marque d’un concurrent?

Google autorise d’acheter n’importe quel mot clé, y compris la marque d’un concurrent depuis le 14 septembre 2010. Simple et précis.
Il est cependant rigoureusement interdit d’utiliser la marque dans les textes d’annonces afin d’éviter tout problème de confusion pour les internautes.
Inutile également d’essayer de tromper l’internaute en mentionnant indirectement une marque, par exemple : « T-Shirt à -80 % avec comme logo une énorme virgule». Bien essayé mais c’est interdit !

Curieusement, j’ai constaté une exception sur l’interdiction d’utiliser une marque concurrente dans les textes. Google ne refusera pas votre annonce si la marque se trouve dans l’url d’affichage. Si votre nom de domaine est www.exemple.fr, vous pourrez mettre ceci :
www.exemple.fr/nom-du-concurrent
Cependant je ne recommande pas cette pratique, car si Google ne sévit pas (pour l’instant), c’est condamnable aux yeux de la justice. Sachez juste que c’est techniquement possible.

A-t-on intérêt de se placer sur la marque d’un concurrent ?

Ça reste un moyen éventuel d’augmenter ses conversions ou de capter un trafic supplémentaire, qui sera sûrement qualifié puisque vous restez dans votre domaine d’activité.
Cette stratégie sera efficace si vous proposez une offre plus intéressante, comme un prix plus bas. Je dirais même que vous avez tout intérêt à avoir un avantage concurrentiel, car si l’internaute tape la marque du concurrent, c’est qu’il désire avant tout trouver le site de celui-ci et ne feras pas attention par conséquent aux autres liens. Afficher une réduction, une offre de remboursement, une livraison gratuite dans le titre de votre annonce pourra le faire changer d’avis.
Enfin, cette stratégie est très efficace si le concurrent n’est pas présent dans les liens sponsorisés ! Vous avez alors de fortes chances de vous retrouver seul et de capter une partie importante des prospects.

Quels sont les risques ?

Vous vous dites peut être que cette stratégie ne vous coûtera quasiment rien car il y a peu de concurrence, voire pas du tout si votre « victime » n’est pas présent sur Google Adwords ? Ce n’est pas forcément le cas.

Risque
Attention aux risques

Google ne verra pas beaucoup de pertinence entre le mot clé acheté et votre annonce (car vous ne pourrez pas mettre la marque dans le texte de l’annonce comme précisé ci-dessus) et ne verra pas non plus le lien entre le mot clé acheté et votre site (car il y a peu de chance que vous parlez de vos concurrents sur votre site). Cela vous donnera au final un score de qualité très faible.
Au final, vous risquez de payer des CPC assez élevés pour être diffusé. La diffusion de l’annonce risque même d’être limitée par Google (c’est ce qu’il se passe lorsque l’on a des mots clés de 1 ou 2 de QS), même si personne n’achète la marque.
Si vous êtes dans un secteur où les CPC sont assez élevés, cela peut quand même valoir le coup. Dans le cas contraire soyez attentifs dès les premières semaines suivant le lancement de cette stratégie. Mais il ne faut pas hésiter à effectuer un test, 1 mois devrait suffire à en tirer des conclusions.

Autre risque éventuel, le concurrent pourra contre attaquer en se positionnant sur votre marque. Si vous êtes présent dessus, pas de problème vous resterez vraisemblablement premier (en règle général sur votre marque votre QS est élevé et il est compliqué de vous déloger). Vous devriez par contre constater une hausse des CPC, rendant vos conversions un peu plus chères, et ça c’est déjà moins cool. Et s’il présente une offre promotionnelle, cela peut se traduire par une baisse des conversions et/ou de trafic.

Et au niveau légal ?

Dans certains cas, l’annonceur refuse le fait que Google autorise l’achat de la marque et peut porter l’affaire devant la justice.
Cela reste cependant relativement rare.
En règle générale (de par mon expérience en agence), voilà comment cela se déroule :
– Le concurrent vous contacte directement : il vous demande gentiment (mais fermement) d’éviter de vous positionner sur sa marque.
– Si vous n’avez toujours pas obtempéré, la prochaine étape risque d’être un courrier de l’avocat (ou du service juridique). D’ailleurs, beaucoup d’annonceurs passent directement à cette étape, c’est un moyen comme un autre de mettre la pression (et il faut avouer que cela fonctionne souvent).
– Troisième étape: le concurrent porte plainte.

Quelles sont les dernières décisions de justice ?

Les dernières décisions de justice indiquent que l’annonceur qui se positionne sur la marque d’un concurrent mais qui ne l’utilise pas dans les textes de ses annonces n’est pas inquiété. Ainsi cette stratégie peut se tester.

Justice
La Justice est avec vous

Pour la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE), ses dernières décisions sont :

- Google ne peut être reconnu coupable pour contrefaçon de marque. Bon, je pense que ce n’est pas ce qui vous intéresse mais ça mérite d’être signalé, si jamais vous voulez faire porter le chapeau à Google (y a des p’tits malins…)
– Les annonceurs ne peuvent être déclarés coupables de contrefaçons que s’il existe un risque de confusion entre les produits du titulaire de la marque et ceux de l’annonceur.
En règle générale, les tribunaux des pays européens suivent les décisions de la CJUE. Mais ce n’est pas toujours le cas et les décisions restent à l’appréciation des juges des pays concernés.
Les risques ne sont donc pas nuls même s’ils restent extrêmement faibles aux vues des dernières décisions prises par les tribunaux en France (j’avoue ne pas savoir pour les autres pays européens).

Que faire lorsqu’un concurrent utilise ma marque dans son annonce Google Adwords?

Vous devez d’abord vous assurer que votre marque a été déposée et ensuite demander à Google d’intervenir.
Primo vous devez avoir déposé votre marque à l’INPI. (C’est quand même la base).
Deuxio, vous devez avoir rempli le formulaire de protection de marque auprès de Google. Cette protection empêche une personne de mentionner la marque qui ne lui appartient pas dans l’annonce. C’est indispensable aux yeux de Google mais pas pour la justice française qui sanctionnera dans tous les cas l’utilisation d’une marque concurrente dans le texte d’une annonce si vous décidez de porter plainte.
Une fois ces deux étapes réalisées, vous pourrez vous plaindre auprès de Google.
Voici d’ailleurs le lien pour déposer une réclamation :

FORMULAIRE GOOGLE ADWORDS DE RÉCLAMATION RELATIVE AUX MARQUES

Sachez que c’est également avec ce lien que vous pourrez autoriser des partenaires à utiliser votre marque.

Mes conseils sur cette stratégie

N’hésitez pas à tester cette stratégie, cela peut vous aider à atteindre vos objectifs.
Cependant, je conseille en règle générale de stopper les campagnes si le concurrent vous contacte pour se plaindre.
Le plus important est de ne jamais utilisez la marque dans le texte d’une annonce, même dans l’URL d’affichage.
Si au contraire vous ne voulez pas avoir de problème, pensez à mettre les marques concurrentes en mots clés à exclure sur tout le compte.

Pensez que cela peut se retourner contre vous et que vos concurrents peuvent acheter à leurs tours votre marque, cela se ressentira sur vos CPC, votre trafic et/ou votre volume de conversions. Si votre campagne marque est stratégique, mesurez les risques avant de passer à l’action.

Si on se place sur votre marque, le courrier d’un avocat (ou d’un service juridique) suffira la plupart du temps à ce que le concurrent cesse l’achat de votre marque (à condition que vous n’achetiez pas la sienne, faut pas exagérer non plus!).

Dans tous les cas, n’hésitez pas à acheter votre propre marque et à utiliser des extensions d’annonces afin d’avoir une annonce bien plus visible que celle du concurrent. Cela devrait être facile à mettre en place car vous devriez avoir un excellent score de qualité et c’est là-dessus qu’il faudra compter pour se démarquer. Un titre d’annonce comprenant la marque et la mention « Site Officiel » est également un bon moyen de convaincre l’internaute de cliquer sur votre annonce. N’hésitez pas également à utiliser le symbole copyright.
Acheter sa propre marque est donc un excellent moyen de prévenir un éventuel préjudice si un concurrent se positionne dessus, mais il y a bien d’autres avantages que j’expliquerai dans un prochain article.

Et vous, quels sont vos conseils sur le sujet? Avez-vous déjà essayé cette stratégie? N’hésitez pas à témoigner si vous avez déjà eu des problèmes ou si au contraire vous avez obtenu des bons résultats.

Ce contenu a été publié dans Conseil Adwords: Confirmé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.